UA-11545158-1

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

blog confiance-partage - Page 3

  • Je vous aime !

    Imprimer

    Je viens de voir la citation du jour sur le site de Taizé :

    vendredi 29 mai
    La foi est la garantie de ce que déjà nous espérons et une manière de connaître des réalités qui ne se voient pas.
    He 11,1-10

    J'aime à le partager avec vous, tant il me parle. Si aujourd'hui je pense avoir enfin fait le tour de la limite de compréhension humaine du mystère de Dieu, c'est bien par le biais de ma foi. "connaître des réalités qui ne se voient pas" ==> connaître Dieu !

    Aujourd'hui, sans vouloir me vanter, lorsque je vois l'immensité de l'amour de Dieu, et ainsi du pourquoi il nous a créé avec son plan, je peux dire que, humainement, je le connais.

    Ah ! Quel baume pour le coeur de le connaître ainsi !

    Son amour est tel !! Faire sa volonté est d'un tel réconfort, d'une telle paix !!

    Aimons nous les uns les autres de son amour !

    Je vous aime ! André.

  • Engendré, non pas créé

    Imprimer

    Tiens, il me vient une réflexion !

    Le Fils de Dieu est dit : « Engendré, non pas créé »

    Et nous, lorsque nous, nous avons un enfant, nous engendrons un fils ou une fille.

    À travers les hommes, Dieu se multiplie en Enfants de Dieu.

    Dieu qui est trinitaire et infini par nature, se recrée en un dieu infini.

            Tout en restant Un !

    Amusant, non !

  • Noosphère et Fils de l'Homme

    Imprimer

    Jésus s’est plu à se nommer « Fils de l’Homme ». Pourquoi ? Cette question est toujours restée pour moi comme une énigme. Comment faut-il l’entendre ?

    Aujourd’hui je dirais : « La noosphère en serait la réponse ».

    C’est notre pensée qui a demandé au Fils de Dieu à s’incarner. L’Humanité a appelé Dieu, a crié vers Dieu de venir à son secours. Du fond de sa souffrance, l’Homme a pleuré devant Dieu de lui donner un sauveur…… et le Verbe s’est fait chair ! Le Verbe est devenu le Fils de l’Homme !

    Qu’en pensez-vous ?……

  • Noosphère et Enfants de Dieu

    Imprimer

    Dieu est au coeur de la création de la noosphère.

    Longtemps, j’ai cru que nous n’étions dieu que par participation à la Divinité éternelle du Père-Fils-Esprit, mais aujourd’hui, je pense que Dieu est allé encore plus loin dans son projet de création. Je pense que Dieu a voulu créer un dieu autonome, tout à fait à son image.

    Lui qui est Dieu, infini dans son essence, a créé un dieu, par le biais de l’Humanité, en éternelle expansion (multipliez-vous), et donc infini, et à son image (trinitaire ; corps-âme-esprit).

    Corps et âme, nous sommes tous dieu unis dans un seul esprit (la noosphère)

    Je ne suis pas sûr de ce que je vous livre là, mais je vous le donne à méditer car cela me semble tellement énorme que cela ne me surprendrait pas de Dieu lui-même (rien n’est impossible à Dieu !). Et lorsque l’on se place au niveau de l’amour, lorsque l’on pense « Amour », alors, oui, cela ne m’étonnerais pas de Lui, Dieu.

    Dieu crée des Hommes-dieu « Il donna le pouvoir de devenir Enfants de Dieu » Jn 1,12

    Unis dans la Noosphère, les Enfants de Dieu ne forment qu’un seul dieu !!!!!! Et ce dieu reste Un avec le Dieu de son origine. En effet, ce dieu ne se coupe pas de son premier Amour, Dieu lui-même ! « …afin que tous soient un comme toi, Père, tu es en moi, et moi en toi, afin qu’eux aussi soient un en nous… Pour moi, la gloire que tu m’as donnée, je la leur ai donnée, afin qu’ils soient un, comme nous sommes un : moi en eux et toi en moi, afin qu’ils soient consommés dans l’unité… et que tu les as aimés comme tu m’as aimé » Jn 17,21-23

    Cela semble fou ; et alors ?!………… La folie de Dieu est plus sage que nous.

  • Noosphère (suite)

    Imprimer

    La noosphère est une mine inépuisable. Étant constamment alimentée par la pensée humaine toujours créatrice et en expansion, la noosphère s’enrichit et se renouvelle sans cesse.

    Je tiens pour sûr que les hommes, quels qu’ils soient, puisent constamment dans cette richesse incommensurable. Lorsqu’un Mozart ou un Bach créent une symphonie, ils puisent dans cette source limpide. Lorsqu’un auteur de roman ou de littérature publie un livre, celui-ci est un morceau d’éclat de cette pensée universelle. Lorsqu’un scientifique conçoit une nouvelle théorie, il rassemble des éléments de pensées pour leur donner une cohérence plus avancée. Lorsqu’un chanteur atteint à une communion avec son public, il s’inscrit dans cette mouvance communiante de l’humanité… etc… Toute oeuvre sublime se nourrit du substrat de la noosphère.

    Cela peut se faire à l’insu de l’intéressé, sans même qu’il en ait vraiment pris conscience.

    L’auteur est bien l’auteur de son oeuvre, mais, fondamentalement, celui-ci n’est rien sans l’origine de sa source d’inspiration qu’est la noosphère, noosphère alimentée par toute une humanité pensante et interconnectée.