UA-11545158-1

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

blog confiance-partage

  • Heureux !

    Imprimer

    Heureux ! Je suis heureux !!

    Et de m'interroger ?… D'où vient ce bonheur ?

    Du Père !!

    Si l'on y pense. Que souhaite un papa ou une maman pour son enfant ? S'il l'aime, il veut son bonheur ! Ne pensez-vous pas ?? Je m'adresse aux parents : "Ai-je bien raison ? Ne souhaitez-vous pas plus que tout le bonheur de vos enfants ??…"

    Et si nous, tout humains que nous sommes, avec nos limites et nos défauts, nous faisons tout imparfaitement, mais du mieux que nous pouvons, tout notre possible pour que nos enfants soient heureux ; combien plus notre Père, qui nous aime d'un amour pur, veut-il que nous soyons heureux !?!

    C'est là chose certaine. Et à une différence près, c'est que Lui sait parfaitement où est notre bonheur ! Et non seulement, Il le sait, mais en plus, Il est à même de le satisfaire !

    Alors, comme un petit enfant fait confiance à ses parents pour son bonheur, soyons nous aussi de petits enfants faisant confiance à Son Père pour notre bonheur.

    Vraiment, depuis que j'adhère au plus près de Sa Volonté, ce n'est que du bonheur !

    Heureux ! Je suis heureux !!∞!!

    Et bonne année !

  • Délivrance

    Imprimer

    Bonsoir,

    J'ai hésité pour le titre de cette note. Je pensais mettre tout d'abord "Dieu punit"… Mais non !!… ou alors "Punition et Salut"… Mais pas plus, car cela laisse une idée qu'il puisse y avoir punition !!… Alors "DÉLIVRANCE"… CAR, OUI, DIEU NOUS DÉLIVRE DE TOUTE PUNITION !!

    J'écris aujourd'hui, car une personne se plaignant du comportement dérangeant de quelqu'un, a dit "Dieu l'a punit". Et non, me suis-je tout de suite écrié en mon intérieur. Dieu ne punit pas !

    Les guerres, les catastrophes, les dissensions, les malheurs, etc… ne sont pas des punitions. Dieu ne prend pas plaisir à nos souffrances.

    Dire que Dieu punit, c'est se décharger de nos responsabilités sur quelqu'un. C'est ne pas assumer nos fautes et nos erreurs. Les malheurs et les catastrophe ne viennent que de nos errances. ne viennent que de notre surdité à ne pas écouter SA Volonté. Car SA Volonté n'est que paix et bonheur.

    C'est comme si l'on disait maintenant que la COVID était une punition de Dieu ! Non ! Oh, que non ! Bien sûr, cela vient des lois de la nature, lois que Dieu a mises en place, mais aussi et surtout et seulement parce que les hommes n'ont pas respecté ces lois qui régissent l'univers et qui font que nous sommes aujourd'hui vivants ! Dieu a mis ces lois en place pour que l'univers existe ; ces lois permettent que l'univers produise une matière donnant naissance à l'homme. Ces lois sont bonnes… à condition de ne pas faire n'importe quoi !

    Dieu ne punit pas !! Il nous aime et veut notre bonheur. Si nous apprenons à nous tourner vers lui, à l'écouter, alors nous progressons vers notre propre bonheur. Notre bonheur est en nous. Notre bonheur n'est pas à chercher au dehors, mais en notre intimité. Il est dans une écoute du souffle ténu de l'Esprit qui ne demande qu'à nous guider vers ce bonheur auquel nous sommes tous appelés.

    Dieu nous aime, et nous n'avons qu'à répondre "OUI".

    Moi aussi je vous aime.

    Avec toute mon amitié fraternelle. André.

  • Justice

    Imprimer

    Bonjour,

    J'ai vu un film hier soir : L'incroyable histoire de l'ile de la rose…… Magnifique !!

    Dans ce film un passage fait référence à notre justice intérieure, hautement supérieure et primordiale à toute autre forme de justice. C'est de cela dont je veux vous entretenir.

    Nous avons en nous une intuition de la vraie justice, si tant est que l'on y prête attention. Cette justice surpasse les lois humaines qui peuvent être formulées ou imposées.

    Pour exemple, les nazis, pendant la dernière guerre n'ont pas le droit de se réfugier derrière les ordres reçus pour justifier les cruautés perpétrées dans les camps de prisonniers.

    En effet, est inscrit en nous : "tu ne tueras pas".

    Je comprends que l'on puisse répondre à une agression par un acte contraire à cette loi. Et l'histoire elle aussi nous en donne des exemples : Jeanne d'Arc qui repousse les Anglais hors de France, ou les Alliés qui mettent à bas la folie d'Hitler. Mais autant que possible, il nous est demandé de ne pas tuer. Et si une loi est promulguée contraire à cette loi intime, nous avons non seulement le droit, mais aussi et surtout le devoir d'y désobéir.

    Et c'est selon ce principe que Jésus va même plus loin en disant : "Si l'on te frappe sur la joue droite, tend la joue gauche !!" ou bien "Aimez vos ennemis !!"

    Ces paroles peuvent sembler excessives, mais non. C'est tout simplement la loi de l'Amour. Il faut avoir une vision globale de la création pour apprécier ces paroles et les mettre en pratique.

    Je prie pour que davantage de personnes ouvrent leur esprit et comprennent le vrai sens de ces invitations.

    Pour ma part, je ne me connais plus d'ennemis. Je nous aime. André.

     

  • Foi et preuve (2)

    Imprimer

    Encore plus loin, Éric Emmanuel écrit : "L'escroquerie commence chez celui qui clame "Je sais". Les certitudes ne créent que des cadavres." Et aussi : "Nous devons reconnaitre et cultiver notre ignorance. Tous, nous ne sommes frères qu'en ignorance, pas en croyances. Ce ne sera qu'au nom de l'ignorance partagée que nous tolérerons les croyances qui nous séparent."

    Là aussi, je pense comprendre son point de vue, mais ne le partage pas tout à fait. La vraie croyance, la vraie foi, même si elle est dans la certitude de sa vraie foi, ne condamne pas pour autant celui qui croit différemment. Dans la vraie foi, se trouve immanquablement la notion fondamentale de liberté de conscience.

    Dire que l'ignorance est la base, reviendrait à dire qu'il n'y a pas de croyance fondamentale, ou tout au moins qu'elle est inatteignable par la raison humaine. Or, pour moi, comme je l'ai dit précédemment, Foi et Raison vont de pair. La vraie Foi n'est pas contraire à la Raison. Au contraire, elle éclaire la raison. Et en retour, cette raison éclairée nourrit la foi.

    Aujourd'hui, la foi me dit "Dieu existe et il m'aime" ; et la raison me dit "oui, tu as raison de croire ainsi".

    Cela ne veut pas dire qu'il ne subsiste pas des zone d'ombres et d'ignorances, d'où mon humilité par rapport aux croyances d'autrui, mais sur certains autres points, je crois fermement parce que m'a raison a confirmé ma foi.

    Nous sommes tous des chercheurs, mais nous n'en sommes pas tous au même degré de sagesse. Et s'il m'arrive de m'approcher de la Sagesse, je dois reconnaitre que je n'en suis quand même qu'aux balbutiements et peut être dépassé par tout un chacun.

    Amicalement je vous aime. André.

  • Foi et preuve (1)

    Imprimer

    Je viens de lire le livre d'Éric Emmanuel Schmitt : "La nuit de feu". Suite à son expérience de cette nuit de feu, il écrit : "La foi est différente de la preuve. L'une est humaine, l'autre est un don de Dieu. C'est le coeur qui sent Dieu et non la raison. Voilà ce que c'est que la foi, Dieu sensible au coeur, non à la raison."

    Ayant aussi eu une expérience de Dieu, je pense comprendre ce qu'il veut dire, mais je ne partage pas totalement son point de vue. Pour moi, foi et raison vont de pair.

    La foi est certes don de Dieu (don que Dieu ne saurait refuser si la demande est sincère), mais la raison ne peut être contraire à une foi véritable. La raison, pour moi, est même un appui. Elle vient nourrir et confirmer ma foi. Dieu m'est aussi sensible — même si c'est d'un autre ordre — par la foi que par la raison.

    Je jubile de sentir Dieu m'habiter (foi) ; et je jubile de comprendre comment toute la création et toute l'histoire de l'humanité exhale, transpire la bonté et la présence de Dieu (raison).

    Aussi, quand plus loin Éric Emmanuel dit : "Dieu existe-t-il ? Je ne sais pas ; je crois que oui". De mon point de vue, j'affirme, moi, que Dieu existe.

    Certes au départ ce fut à cause de ma rencontre avec Lui, Dieu. Mais aujourd'hui non. Le souvenir de cette rencontre s'est progressivement estompé, remplacé tout aussi progressivement par les faits et témoignages qui me prouvent que Dieu est bien à l'oeuvre dans notre quotidien. C'est en partant de cette seule vérité vraie — "Dieu existe et nous aime" — qu'il faut lire l'histoire et les faits du quotidien pour pouvoir en comprendre et en retirer le sens.

    Vous me direz que par ce biais, l'existence de Dieu n'est pas prouvée puisque c'est avec un à priori !?!

    Oui, effectivement. Mais la preuve vient après puisque tout prend sens. Tout devient cohérent. La logique, le raisonnement peut alors analyser les faits et y voir que quelque chose se construit. La sagesse nait de la foi en ce Dieu d'amour.

    Dieu, étant Dieu, il ne peut être prouvé. Mais il peut se faire connaitre ; il suffit de s'ouvrir à lui ; et c'est ce qu'il fait avec Abraham et dans toutes les parties du monde. Dieu peut se "voir" à condition d'accepter son existence.

    L'histoire se déroule trop bien pour qu'il n'y ait pas quelqu'un aux commandes. L'homme ne peut pas inventer une telle cohérence historique déroulée sur des centaines de générations et à toutes les extrémités de la terre.

    (à suivre)