UA-11545158-1

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

01/11/2017

Le pardon

Je souhaite aborder la question du pardon. Avec des amis nous nous réunissons tous les mois pour débattre de sujets qui nous touchent. Un mois, à l’approche de Pâques, le thème en a été : le pardon.

Ce sujet m’a profondément interpellé. Cela m’a remis en mémoire le poste de Directeur pour lequel j’ai été « remercié » au bout de trois mois. Une blessure de l’événement est longtemps restée au dedans de moi.

Pourtant, je me rends compte que je n’en veux pas aux personnes. Je ne vois même pas ce que je pourrais leur pardonner, étant donné qu’ils ont pris les décisions qui leur paraissaient justes, même si ces personnes n’ont pas su me dire précisément le pourquoi de leur décision.

Dans le débat que nous avons eu entre amis, nous avons aussi parlé du pardon que nous avons à nous accorder. J’ai compris alors que je ne m’étais pas pardonné ma manière d’aborder le poste de direction. C’est mon attitude qui a conduit à cette décision douloureuse. J’en suis le premier responsable… et j’ai eu du mal à me pardonner cette erreur tactique de ma part.

De le voir, cela m’a fait du bien. Le premier des coupables, s’il doit y en avoir un, c’est moi. Et comme je m’aime, je me pardonne. Qu’est-ce que cela fait du bien !!

Il resterait presque un petit regret concernant ce poste — je m’y étais tellement investi et fait des projets — mais ce regret est vite balayé par ma confiance en notre Bien-Aimé. Il a permis que cela se passe ainsi. Il sait qu’il peut rattraper le coup, ou que, pour moi, son dessein n’était pas celui-là. D’ailleurs, je ne saurais me plaindre de ma situation actuelle. Je vis heureux, surtout lorsque je fais attention à sa volonté. Peut-être le poste de Directeur me serait-il monté à la tête ?!…

Aimons-nous comme Dieu nous aime. Il n’a aucune rancune envers qui que ce soit. Faisons comme lui : « Acquitte-nous nos dettes comme nous aussi nous avons acquitté nos débiteurs ».

 

Bises à vous. André.

 

Écrire un commentaire