UA-11545158-1

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

04/12/2016

Notre chemin

Bonjour chers lecteurs,

Je cherchais le sujet de ce mois quand ma soeur nous a parlé des curés indépendants de ses paroisses. Cela m’a donné l’idée de parler de notre indépendance fondamentale vis à vis de tout chemin que l’on voudrait nous tracer.

J’avais parlé dernièrement de notre liberté tout aussi fondamentale pour atteindre à notre salut : Dieu. Selon moi, cette liberté est doublée de la nouveauté de notre propre chemin. Nous avons été créés uniques. Il ne peut y avoir deux hommes ou deux femmes identiques. Certes il peut y avoir des similitudes, mais fondamentalement, nous sommes tous différents, uniques.

Dieu, notre origine, nous a voulu personnellement. Il nous aime personnellement. Il est attentif à chacun d’entre nous. Et il a un plan différent pour chacun d’entre nous. Pour nous permettre d’atteindre au but de notre vie, il a aussi un chemin à nous faire prendre qui est tout aussi unique et personnel, tenant compte même de nos rebellions.

Lorsque je regarde le chemin par lequel il m’a conduit, je suis tout autant surpris et émerveillé de l’immensité de sa sagesse. Durant des années, il m’a laissé tâtonner, me heurter à des incompréhension pour m’amener progressivement à la recherche du sens profond de notre existence. Il a pu alors se révéler à moi, me dire son amour pour moi.

À partir de là, il m’a appris à entrer dans son plan de salut. Il ne l’a pas fait d’un coup de baguette magique. Il a pris le temps de mes lourdeurs et de mes à priori. Il m’a fait traverser chacune des épreuves dues aux dérèglements de notre révolte humaine avec à chaque fois un enseignement positif.

Aujourd’hui, je peux dire qu’il m’a conduit jusqu’à la vérité, sans me brusquer, en respectant mon humanité, et en me laissant justement cheminer selon mon humanité. Il ne s’est pas imposé à moi, pas plus qu’il ne m’a imposé une vérité. Non, le terme exact est qu’il m’a conduit à la vérité par un chemin d’homme et de réflexion humaine. De fait, aujourd’hui je me sens totalement libre… et heureux ! Plus rien ni personne ne peut me contraindre. Je suis sur mon chemin, en Sa compagnie.

Mon but est atteint et ne l’est pas. Il est atteint parce que je suis en paix, tranquille en la compagnie de Dieu, et en lui rien ne nous est impossible. Et il n’est pas atteint car il me reste encore de le voir, être un avec lui dans la claire certitude de notre union.

Pour en revenir au sujet «chacun son chemin», c’est effectivement à chacun de ne pas se laisser mener par qui que ce soit où il ne veut pas aller. Nous pouvons parfois prendre le chemin indiqué par d’autres, mais c’est en toute liberté, parce que cela nous convient. Et si je demande mon chemin, c’est avant tout à Dieu qui, lui seul, connait le meilleur chemin pour me conduire à lui.

Qu’il soit notre guide et notre chemin, lui qui nous aime de toute éternité.

Amicalement. André.

Les commentaires sont fermés.