UA-11545158-1

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

01/06/2016

Notre corps en santé

Que faire concrètement pour retrouver la santé de notre corps ?…

En premier lui apporter quotidiennement une nourriture spirituelle, ne serait-ce que 5 minutes par jour.

Et quelle est cette nourriture spirituelle ?…

C’est accéder au rien. C’est arrêter toute activité durant au moins 5 minutes. Cela parait simple et en fait cela ne l’est pas. S’asseoir, arrêter de bouger, voir ses pensées sans s’y arrêter et écouter son intérieur, ce n’est pas naturel au départ.

C’est ce que j’ai appelé « Prière » (cf le Forum en 2014). Dans les faits, une véritable prière n’est pas une suite de mots. C’est bien au contraire une absence de mots pour se laisser habiter par le Silence. Quelle paix dans ces moments. Lorsque le Silence nous habite, nous pouvons goûter à la Vie, à l’Être. Ces moments sont précieux et nous en avons besoin pour persévérer. Si nous prenons ce temps de rien, nous aurons toujours ce dont nous avons besoin. L’Être pourvoit selon notre besoin. C’est là ce que j’appelle notre nourriture spirituelle.

En faisant cet exercice, immanquablement notre corps nous « parlera ». J’ai mis le mot entre parenthèses car ce n’est pas une parole vocale, mais ce sont des intuitions, des ressentis, des douleurs petites ou grandes, des moments de conforts ou d’inconforts qui ont toutes leurs significations. Ces petites indications nous « disent » les besoins de notre corps. À nous de les entendre.

Et en prenant l’habitude de les écouter, nous les entendrons de plus en plus, même lorsque nous aurons quittés le moment spécifique de « prière ». C’est être à l’écoute de notre intériorité. Être à l’écoute de notre intériorité, c’est être en prière. C’est là la prière continuelle dont parle St Paul et tous les saints. La prière continuelle n’est pas quelque chose d’abstrait, non, c’est concrètement être présent à l’instant présent. C’est tellement simple, et pourtant si difficile si nous ne prenons pas la décision de s’arrêter un moment par jour.

La santé est à ce prix. Un prix bien modeste et à la portée de toutes les bourses, puisque financièrement cela ne coûte rien.

S’arrêter. Être présent. Se laisser remplir du Rien. La Vie est là, en nous.

Écouter et reconnaitre le Bien qui nous est indiqué. Appliquer ce Bien et être heureux, pleinement heureux.

Dieu nous aime et moi aussi.

Les commentaires sont fermés.