UA-11545158-1

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

26/07/2015

Dieu nous a aimé jusqu'à s'abaisser.

Ces derniers temps, j'ai écouté plusieurs passages du CD du philosophe André Comte-Sponville où il développe pourquoi il ne croit plus à l'existence de Dieu. Pour aujourd'hui, j'ai retenu un passage qui me parait très intéressant et significatif. Il dit ne plus croire, en partie à cause du Dieu faible présenté par certains. Jésus dans la crèche et Jésus sur la croix, montrant l'impuissance de Dieu, à un point tel que, pour André Comte-Sponville, il ne peut admettre que ce soit l'œuvre d'un Dieu, mais plus simplement l'œuvre d'un homme, et seulement d'un homme.

Saint Paul a bien dit que la vie de Jésus est scandale pour les Juifs, et folie pour les Grecs, mais pour nous que représente-t-elle ?…

Pour moi, c'est l'Amour au plus haut degré. Si Jésus avait manifesté sa toute puissance, cela aurait eu pour conséquence de nous condamner irrémédiablement. Nous n'étions pas prêts à recevoir le pardon de Dieu. Dans notre aveuglement du péché, nous nous serions perdus. Dieu se serait affronté directement à l'homme et, comme je crois effectivement à la toute puissance de Dieu, nous aurions été immanquablement perdant. À disputer contre Dieu, nous aurions été comme Job, tout petits devant le Créateur. Job, dans sa sagesse, s'est tu ; nous, nous nous serions révoltés jusqu'à se perdre…

Or Dieu nous aime. Il ne veut pas que nous nous perdions. Il nous laisse alors encore un temps. Il s'efface. Et comment nous montrer toute la nocivité de nos péchés ?… En nous montrant son corps crucifié par notre aveuglement…

Dans sa naissance et sa mort, Dieu ne nous montre pas de faiblesse, mais Son choix de ne pas nous écraser ; Son choix de se faire petit ; Son choix de se mettre à notre portée ; Son choix de se présenter comme notre frère ; Son choix de porter nos souffrances avec nous. Il s'est fait homme, pour être à notre niveau. Vous savez, quand on veut capter l'attention d'un petit enfant, il est souvent utile de s'abaisser à son niveau pour le regarder dans les yeux. Dieu a fait de même. Il est descendu à notre niveau pour nous dire son Amour pour nous. Pour nous dire le pardon qu'il veut nous offrir. Dieu n'est pas faible. Il est au contraire suffisamment grand pour supporter notre misère, et nous rejoindre là où nous sommes.

Nous ne sommes pas les esclaves de Dieu. Dans sa toute puissance, il aurait pu nous contraindre à marcher droit, mais il nous veut libre. Il aurait pu nous effacer de la création, mais il nous veut vivants. Il aurait pu n'en sauver que les meilleurs, mais il veut nous sauver tous.

Il nous laisse alors encore un peu de temps. Comprenons son message : Dieu nous aime. Il veut nous faire vivre de Sa Vie. Il veut nous amener à être son égal. Et pas seulement moi, mais TOUS les hommes. Dans Son plan, il a choisi de s'effacer pour un temps, pour nous laisser encore un peu de temps. Il croit en nous. Il sait que nous réussirons à comprendre son message. Il sait que nous réussirons à pardonner comme lui-même nous pardonne. Que nous réussirons à aimer comme lui-même nous aime !…

Avec toute mon amitié. André.

Commentaires

Et comment grandir nous-mêmes si nous nous sentons écrasés par plus fort que nous ? Si nous ne nous sentons pas aimés, respectés, là où nous en somment ? Et instruits progressivement dans ce qui est à notre portée ?

Écrit par : Sophie | 29/07/2015

Les commentaires sont fermés.