UA-11545158-1

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

04/06/2015

Réflexions sur la souffrance

Chers amis de confiance partage ; Dieu nous aime,

souffrances du christ // souffrance des enfants qui meurent // pourquoi Jésus devait-il mourir…
Guy Gilbert n'a pas de réponse à la souffrance ; il se tient devant la croix………

Et aujourd'hui, je souhaite approfondir cette question de la souffrance. Je me rends compte que c'est un des sujets qui nous éloigne de Dieu, et surtout qui nous rend difficile d'entendre parler d'un Dieu d'Amour. Comment un Dieu d'Amour qui a tout créé peut-il laisser des enfants mourir. Comment peut-il "mettre au monde" des hommes et des femmes, alors qu'il sait très bien qu'ils vont souffrir avant de mourir un jour ?…

C'est bien beau de savoir que Jésus est mort sur une croix ; cela n'empêche pas MA souffrance… ni celle des autres d'ailleurs… De là le raccourci de certains disant que Dieu a créé la souffrance pour nous enseigner ou pour nous ramener dans le droit chemin, il n'y a plus qu'un pas.

ET NON !!… DIEU NE VEUT PAS LA SOUFFRANCE !!… PAS PLUS QUE CELLE DE SON FILS.

Alors, pourquoi la souffrance ?… J'avoue que cette question m'a profondément taraudé lorsque j'étais en Chartreuse, sans pouvoir y trouver une réponse. Surtout lorsque l'on dit que Jésus a souffert pour nous. S'il a souffert pour nous, pourquoi devons nous encore souffrir ?… Si Dieu est tout puissant, pourquoi ne peut-il nous éviter la souffrance ?…

…Et j'ai continué à souffrir durant plus de 20 ans…… Mais j'ai trouvé finalement une réponse que je veux vous soumettre. Dites-moi ce que vous en pensez.

La réponse que j'ai trouvée : la souffrance vient de l'homme.

Par le péché, l'adam s'est coupé de l'intimité avec Dieu "… je me suis caché…" Gn 3,10. Je pense que, en Dieu, il n'y a pas de souffrance. Si nous renouons notre intimité avec Dieu, nous sortons du cycle de la souffrance. Je sais que je vais en choquer certains, mais je pense que Dieu ne souffre pas. Alors, Dieu a pris chair pour porter nos souffrance. Jésus a réellement souffert. En Jésus, Dieu a souffert. S'il n'avait pas pris chair, Dieu n'aurait pas souffert. Mais son amour pour l'homme est tel, qu'il ne peut pas rester indifférent à notre souffrance…… Il a pris chair…… En portant nos souffrance, il a assumé la révolte qui sourde en nous lorsque nous souffrons. Il a présenté cette souffrance à son Père, et il a obtenu le pardon de nos péchés.

Celui qui vit en Dieu ne souffre plus. En fait toute la difficulté réside à se détourner du péché pour ne faire QUE la volonté de Dieu. Il n'y a alors plus que bonheur. Ce n'est certes pas toujours agréable ou confortable de faire la volonté de Dieu, mais assurément, cela évite toute souffrance si nous arrivons à faire sa volonté et à lui faire confiance. Dieu ne veut que notre bonheur. Faire sa volonté, c'est vouloir notre bonheur ; summum de la liberté, puisque nous aspirons tous au bonheur.

Sortir de la souffrance nécessite de se réconcilier avec Dieu. Comment ?… En se réconciliant avec sa famille, avec ses amis, avec ses voisins, avec tous les hommes, quoi qu'ils aient fait, et surtout avec soi-même. Arrêtons de juger, de nous juger. Dieu nous aime ; nous aussi, aimons. Pas seulement du bout des lèvres, mais en vérité. Faire SA volonté, c'est aimer. Ne jugeons pas le voisins pour savoir s'il fait la volonté du Père ou pas. En toute simplicité, aimons et efforçons-nous à aimer comme LUI nous aime.

Je vous embrasse toutes et tous en Jésus. André.

Commentaires

Souffrir pour souffrir, autant le faire avec et pour le Christ Jésus. Au moins lui nous aime et n'abuse pas de nous.

Écrit par : pragmatique | 23/06/2015

La souffrance permet de ressentir aussi bien ce qui va mal chez soi que chez les autres, quand on a un peu d'empathie. Du coup, d'y faire plus attention.
Je pense quand même que la souffrance est utile comme signal d'alarme et pour nous inciter à y remédier.
Je suis bien d'accord pour croire que ce n'est jamais Dieu qui nous l'inflige volontairement. Elle serait plutôt une conséquence de nos erreurs, de méfaits d'autres personnes ou autre...

Écrit par : bichette | 04/08/2015

Entendu ce matin sur RCF :
"Jésus Christ n’a jamais fui la souffrance, mais il ne l’a jamais recherchée non plus."
Maître Eckart

Écrit par : Maître Eckart | 06/08/2015

Les commentaires sont fermés.