UA-11545158-1

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

28/11/2014

Le Notre Père

Notre Père qui es aux cieux
Que ton nom soit sanctifié
Que ton règne vienne
Que ta volonté soit faite sur la terre comme au ciel

Donne-nous aujourd'hui notre pain de ce jour
Pardonne-nous nos offenses
Comme nous pardonnons aussi à ceux qui nous ont offensés
Et ne nous soumets pas à la tentation
Mais délivre-nous du mal

Cette prière, très connue, m'a toujours apporté un baume au cœur, même si certaines phrases ne me convenaient pas tout à fait. Par exemple : "ne nous soumets pas à la tentation". Dieu nous soumettrait-il à la tentation si nous ne le priions pas ? Non, je ne peux pas imaginer qu'il prenne plaisir à nous apporter de la souffrance. Car la tentation engendre forcément de la souffrance.

En ce moment, je lis le livre de Jean-Christian Petitfils : "Jésus" ; Édition Fayard. Il reprend, d'un point de vue historique, toute la vie de Jésus en la commentant pour faire ressortir justement ce qui relève d'événements historiques, par rapport à ce qui relèverait de rajouts postérieurs par des personnes voulant transmettre un message et prenant des libertés par rapport à la réalité des événements.

Il propose une autre traduction du Notre Père, pour laquelle je me retrouve beaucoup mieux. Dans ce livre cité plus haut, page 173, je me suis inspiré de cette nouvelle traduction pour me faire ma propre traduction ::

Notre Bon Papa des cieux
Que, sur la terre comme au ciel,
Ton nom soit glorifié,
Ton règne arrive,
Et Ta volonté soit faite.

Donne-nous aujourd'hui notre pain jusqu'à demain,
Acquitte-nous nos dettes
Comme nous aussi nous avons acquitté nos débiteurs,
Garde-nous de consentir à la tentation,
Mais écarte-nous du démon.
Amen…
 
Telle est ma prière de tous les matins.
Amicalement, je vous souhaite une prière fructueuse dans la tendresse de Dieu…

André.

 

Commentaires

Notre Père qui es aux cieux
Restez y

Écrit par : cmoi | 28/12/2014

Bien sûr qu'il y reste, même s'il est venu aussi nous inviter à le rejoindre. Mais dans votre commentaire je ressens une certaine amertume. Vous n'avez pas été saisi par la tendresse de Dieu pour vous. Il nous aime, et ce n'est pas un vain mot.

Je ne sais comment vous faire partager cette conviction, mais Dieu a le regard tourné vers vous. Il ne veut que votre bien.

Bonne Année 2015.

Écrit par : l'auteur du blog | 01/01/2015

Les commentaires sont fermés.