UA-11545158-1

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

17/07/2013

Le sage pense ce qu'il dit

J'avais reçu dans mon ordinateur un message dont une phrase m'a donné à réfléchir.
 
"si les gens commençaient à dire ce qu'ils pensent, il y aurait la guerre permanente... "
 
Est-ce vrai ?…
 
D'un certain point de vue, je suis complètement d'accord avec cette expression. Et c'est d'ailleurs le résultat de ce que nous voyons aujourd'hui et depuis des millénaires sur notre planète. Mais alors comment en sortir ?…
 
J'aurais tendance à dire : "En pensant ce que l'on dit !…" J'ai toujours en tête une expression de la Bible qui dit : "L'insensé dit ce qu'il pense et le sage pense ce qu'il dit." Dans cette expression, l'insensé dit tout et n'importe quoi, tout ce qui lui passe par la tête ; du bien comme du mauvais. Résultat : c'est la guerre. Le sage, lui, pense ce qu'il dit. Il fait donc attention à ce qu'il dit. Il fait un tri des pensées qui lui viennent pour n'en retenir que celles dont il en assume les conséquences. Ne voulant que le bien, il ne choisit que les pensées agréables et agréées par notre bien aimé Papa des cieux. La parole ainsi assumée, peut tout aussi bien être douce ou cinglante pour celui qui la reçoit, mais avant tout l'amour est au coeur de cette parole.
 
Merci pour votre phrase qui m'a interpellé.

Commentaires

Mon témoignage:
Je repense aux deux extrêmes qui étaient mes propres parents.
Ma mère, à la moindre contrariété, se mettait dans une forte colère, mais une fois le problème réglé, il n'y avait aucune suite.
Mon père, lui, ne disait rien. Si bien qu'on ne savait même pas ce qui le contrariait vraiment. Par contre, il se mettait systématiquement à bouder toute la famille pendant une semaine.
Je crois bien avoir hérité des deux selon les circonstances. J'essaye bien de me corriger, mais ce n'est pas toujours facile.
Du coup, il me semble quand même important de dire ce qui nous contrarie, mais sur un mode apaisé.

Écrit par : une handicapée des relations pacifiées | 19/07/2013

Les commentaires sont fermés.