UA-11545158-1

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

12/08/2010

le Fils de l'Homme

Avant de m'absenter pour des vacances, je voulais partager avec vous une réflexion qui m'est venue ces derniers jours.

Longtemps, la manière de se présenter de Jésus, m'a intrigué : "Je suis le Fils de l'Homme". Dernièrement, un texte de Henri Lacordaire a ravivé à mes interrogations : "Lorsque Jésus Christ vient au monde, il naît comme tous les hommes, dans une cité; il naît dans un droit particulier; il naît dans une patrie qui avait son histoire, son fondateur, ses conquêtes, son illustration; il naît comme un homme qui était attendu par un grand peuple. Et quelle est la première chose qu'il fait tout en se posant comme l'héritier des promesses et des espérances de ce peuple ? Dit-il : Je suis Juif; je viens pour agrandir ma nation et la porter jusqu'aux extrémités du monde, plus loin que David et Salomon, nos pères? Non, il ne dit pas un mot de cela, il dit simplement: Je suis le Fils de l'homme."

Et je pense avoir trouvé le sens. L'Homme a rêvé d'un Sauveur. Il en a rêvé et l'a appelé de ses voeux. l'Homme, l'Humanité, ne souhaite pas rester séparé de son Créateur. Il veut se réconcilier avec Lui.

...Et c'est pour cela que Jésus est né... Si l'Homme ne l'avait pas demandé, il n'aurait pu naître, et Il est donc bien le Fils de l'Homme...Nous avons enfanté Jésus...

Commentaires

Pour moi, le Fils de l'homme c'est l'homme nouveau, celui qui est né de l'Esprit. Si Jésus se dit Fils de l'homme, c'est bien qu'il est le premier né d'entre les morts, à vivre de l'Esprit, à être ressuscité.

Écrit par : Lilou | 17/08/2010

Personnellement, je croirais plutôt l'inverse. Ce n'est pas tellement l'humanité qui a réclamé un sauveur, mais plutôt le ciel, voyant dans quel pétrin elle s'était fourrée qui lui a envoyé un enseignant.

Écrit par : Lilou | 24/08/2010

Les commentaires sont fermés.