UA-11545158-1

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

30/11/2009

chair et esprit 1

Je pars du texte de l'épitre aux Romains chapitre 8, écrit par Saint Paul : "...ceux qui vivent selon la chair, ont les tendances de la chair, tandis que ceux qui vivent selon l'Esprit ont celles de l'Esprit. Avoir les tendances de la chair, c'est la mort ; avoir celles de l'Esprit, c'est la vie et la paix..."

Longtemps, j'ai interprété ce texte comme un opposition entre la chair (matière, corps,...) et l'esprit (pensée, volonté,...) ; or ces dernières années, j'en suis revenu. Notamment en réalisant que mon corps n'est pas en opposition avec ce qui est bon pour moi. Bien au contraire. En me mettant à l'écoute de mon corps, celui-ci devient un allié dans la recherche des actes les plus adaptés.

Le corps ne peut pas être la chair dont parle Paul.

Commentaires

Sur le même sujet, on peut aussi lire de St Paul l'épitre aux Corinthiens n°1 chapitre 6 versets 12 à 20. Et surtout 19 et 20: "Ne savez-vous pas que votre corps est un sanctuaire du Souffle saint en vous que vous possédez de Dieu, et que vous n'êtes pas à vous? Oui, vous avez été achetés pour un prix. Faites honneur par conséquent à Dieu dans votre corps."
Et aussi, toujours dans 1 Corinthiens chapitre 3 verset 16: "Ne savez-vous pas que le sanctuaire de Dieu c'est vous, et que le Souffle de Dieu habite en vous?"
On doit donc à notre corps soin et respect.

Écrit par : Lilou | 03/12/2009

Communément, on appelle chair la viande qui entoure les os, pour un fruit c'est la partie bonne à manger. Or, quand on mange un fruit, en fait on le tue pour s'en nourrir et la chair du fruit se transforme en chair d'homme.
Pour St Paul, il y a opposition entre chair et esprit. Pour moi, c'est la même opposition qu'on retrouve dans certains passages de l'évangile de St Jean entre ceux qui sont du monde et ceux qui vivent du Christ bien qu'ils soient toujours dans le monde. C'est la même opposition que ceux qui vivent uniquement en fonction de leur petite personne, qui ramènent tout à eux, et ceux qui aiment, sont généreux, travaillent pour le bien de tous dont le leur...
Et comme certains l'ont si bien dit: il y a plus de bonheur à donner qu'à recevoir.
On peut aussi voir son corps comme un instrument, un outil, et un outil mal entretenu, mal traité devient vite inutilisable.

Écrit par : Lilou | 05/12/2009

Les commentaires sont fermés.